Retourner au blog

29 décembre 2017

La blockchain, qu’est-ce donc ?

Qu'est-ce que la blockchain ?

La blockchain est une technologie de stockage et de transmission d’information. C’est un grand livre qui enregistre tous les échanges qui ont eu lieu. Elle archive ces derniers de manière chronologique et ces transactions sont totalement consultables, de la première à la dernière. Enfin, elle est sécurisée, transparente et sans organe de contrôle.

Concrètement, c’est un registre qui contient des informations, des données et des transactions, qui sont regroupées en blocs.

Ce registre à une particularité, il n'est pas centralisé sur un serveur central, mais sur de nombreux ordinateurs en même temps. C’est ce qu’on appelle les noeuds du réseau. Pour cette raison, la blockchain est difficilement “hackable” : si l’un des ordinateurs s’arrête, les autres non.

Quel est son fonctionnement ?

La blockchain fonctionne ainsi sans organe central de contrôle. Il n’existe donc pas une personne pouvant tout diriger et  toutes les partie prenantes doivent être d’accord pour prendre une décision. C’est pour cette raison que c'est une révolution, on peut faire du pair à pair sans tierce personne.

On peut penser qu’Internet fonctionne déjà comme ça, cependant ce n’est pas le cas. En effet, lorsque l’on envoie un fichier sur Internet, il n’est pas que transféré, mais également photocopié. Ce qui est révolutionnaire avec la blockchain, c’est cette absence de photocopie.

Pourquoi la blockchain arrive-t-elle sur le devant de la scène maintenant ?

Aujourd’hui, les intermédiaires (les banques,  les gouvernements…) ne sont pas parfaits. Ces grands intermédiaires peuvent prendre des décisions qui ne sont pas dans notre intérêt. C’est ainsi qu’en 2008, Satoshi Nakamoto crée le bitcoin,  une monnaie fonctionnant grâce à la Blockchain. Cette monnaie n’appartient à aucun pays, elle appartient à tout le monde ; aujourd'hui plus de 2 milliards d’adultes, non bancarisés, utilisent ces transactions.

La blockchain, une utilisation purement monétaire ?

Non, elle peut être utilisée à différentes fin. En effet, on peut également l’utiliser pour prouver des titres de propriétés, permettre aux artistes de gérer leurs droits sans intermédiaire... Il existe ainsi des applications sur tous les secteurs, on pourrait également mieux protéger notre vie privée. Le blockchain peut ainsi laisser présager un avenir où la communauté pourrait vivre sans ces intermédiaires.

Serait-ce donc un produit parfait ?

Il existe des limites bien réels à la blockchain. Premièrement, ce n’est qu’un algorithme, il ne pourra donc pas tout remplacer. De plus, il faut également une société pour proposer ce service, comme par exemple aujourd’hui les sociétés de ventes de bitcoins.  On constate ainsi que l’on crée de nouveaux intermédiaires. L'objectif initial n'est donc pas totalement atteint. Aujourd’hui, à l’instar d’Internet, la blockchain a le potentiel de transformer radicalement notre société,  cependant comment veut-on transformer notre société ?

Vous souhaitez en savoir plus sur l'actualité financière ? Découvrez notre article sur les startups et les candidats à l'IPO.