webleads-tracker

Définitions des termes utilisés dans l'affacturage | Finexkap

Lexique de l'affacturage

Le groupe Finexkap propose aux entreprises françaises, avec un cœur de cible TPE / PME, d’anticiper le paiement de leurs factures via un processus totalement dématérialisé opéré à travers une plateforme électronique innovante mais également des solutions intégrées au sein des logiciels de gestion B2B : comptabilité, facturation électronique, marketplace B2B, ERP...
Simple et flexible pour l’utilisateur, l’offre du groupe Finexkap s’apparente à une simple avance de trésorerie adossée à des créances. Se différenciant des services d’affacturage classiques par sa souplesse et sa technologie, le groupe Finexkap libère la trésorerie des TPE / PME sans contraintes. Le groupe Finexkap permet ainsi aux TPE - PME de diversifier leurs sources de financement et aux investisseurs de financer l’économie réelle.
La plateforme repose sur un fonds d’investissement géré par Finexkap AM, société de gestion agréée par l’AMF sous le numéro GP-14000044 et filiale à 100% de Finexkap, et constitué conjointement avec Société Générale agissant en qualité de dépositaire. Son objet est d’octroyer des avances de trésorerie adossées à des créances dans un environnement juridique sécurisé et de financer les avances de trésorerie par l’émission de parts souscrites par des investisseurs qualifiés.

Caractéristique d’une entreprise qui renonce à exercer ses droits quant à une créance. L’abandon de créance peut être considéré comme une perte lorsqu’il est approuvé dans l’intérêt de l’entreprise à qui la dette est due, à la condition que la créance figure à l’actif de l’entreprise. L’abandon de créance par un créancier de l’entreprise génère un profit égal au montant de la remise de la dette présente au passif.

Éléments du patrimoine d’une société / organisation ayant une valeur économique positive et qui comprend l’ensemble des ressources d’une entreprise (biens possédés et créances). Sont distingués dans un bilan comptable :
les actifs immobilisés : immobilisations qui permettent l’activité de l’entreprise (bâtiments, machines, outillage etc) ;
les actifs circulant : actifs qui sont destinés à évoluer (stocks, créances, caisses, comptes bancaires) ;
les capitaux propres : capital social et réserves ; et
les autres dettes : obligations envers un tiers qui engendrent une sortie d’argent.

Souvent considéré comme la valeur minimale de l’entreprise, l’actif net correspond à la soustraction de l’ensemble des actifs d’une entreprise par l’ensemble des dettes. Il s’agit de l’évaluation comptable d’une entreprise à un moment donné.

Une action désigne une part du capital social d’une société émettrice. Dans le cadre de marchés réglementés, les actions sont achetées en bourse et peuvent permettre aux détenteurs de réaliser des bénéfices ou des pertes. En contrepartie de l’investissement dans la société, les droits accordés aux détenteurs d’actions sont de diverses natures et degrés d’importance.

L’affacturage est une solution qui permet aux entreprises d’obtenir un financement anticipé de leurs factures non échues. Les établissements désignés sous le nom de « factor », « affactureur » ou « société d’affacturage » financent les créances non échues puis les recouvrent au nom du cédant et prennent en charge les étapes de gestion des tâches administratives et d’assurance. En France, les sociétés d’affacturage traditionnelles sont filiales de banques ou disposent d’un agrément bancaire. Pour accéder aux services de ces établissements, les clients doivent obtenir des rendez-vous physiques avec leurs interlocuteurs. Les contrats demandent bien souvent un engagement dans la durée ou sur le chiffre d’affaires et de nombreux frais annexes sont recensés en plus des prestations de cession de factures (pourcentages additionnels sur les factures, frais de gestion, frais de résiliation du contrat, etc). Depuis l’avènement de la Fintech, des acteurs alternatifs proposent des solutions de financement de trésorerie s’appuyant sur des modèles plus souples, plus réactifs et plus transparents notamment grâce à l’usage intensif de la technologie.

Modèle d’affacturage apparu récemment avec l’apparition de la Fintech et proposant une cession de factures 100 % en ligne, sans aucune contraintes de volume ou de durée, sans mise en place de garanties et bénéficiant d’une tarification transparente. Créée par le groupe Finexkap , ce service propose aux Dirigeants et Directeurs Administratifs et Financiers de TPE - PME un accompagnement dans la gestion et l’optimisation de la trésorerie de leur entreprise. La démarche se fait en ligne simplement et rapidement pour permettre aux sociétés de s’affranchir des contraintes administratives, souvent chronophages, liées au traitement de leurs factures fournisseurs.

Ce dispositif permet aux acheteurs de proposer à leurs fournisseurs de se faire financer leurs factures en attente de paiement en s'appuyant sur une société d’affacturage. Aujourd'hui, le marché s'est ouvert aux grands groupes industriels et de services qui y voient également un moyen d'optimiser et de sécuriser leur chaîne de fournisseurs. A l'inverse de l'affacturage classique, c'est l'acheteur qui initie la mise en place d'un système de reverse factoring et emmène avec lui tout ou partie de ses fournisseurs volontaires. Fonctionnant auparavant avec des solutions informatiques complexes destinées principalement aux fournisseurs les plus importants, cette solution de financement a connu une innovation majeure avec l’introduction de Cash Reverse par le groupe Finexkap. Cette solution se distingue notamment par sa facilité et rapidité de mise en place auprès des acheteurs ainsi que la simplicité d’utilisation qui la rend accessible aux fournisseurs de toute taille, y compris les TPE - PME.

Ensemble d’instructions ou d’opérations à suivre pour atteindre un résultat. Dans le cas du groupe Finexkap, le résultat attendu est la qualification d’une société et de son client afin d’apprécier le risque de recouvrement des créances.

Organisme public indépendant français, l’Autorité des Marchés Financiers a pour objectif de surveiller le fonctionnement des marchés financiers, de protéger l’épargne investie dans les produits financiers et d’améliorer l’information des investisseurs.

Le terme amortissement connaît une double signification. D’un point de vue financier, l’amortissement consiste au remboursement d’un crédit bancaire ou d’un emprunt obligataire. Dans une entreprise, l’amortissement désigne la dévaluation d’un bien due à l’usure provoquée par son utilisation.

Les termes « gestion d’actifs », « gestion de portefeuille » et « asset management » désignent l’activité réglementée de gestion de fonds qui consiste à gérer des capitaux confiés par des investisseurs tiers. L’objectif est ici d’obtenir un revenu et d’enregistrer des plus values en investissant dans différents types de produits financiers tels que : actions, obligations, SICAV, etc.

Un avoir est un document commercial émis par un vendeur à un acheteur et reconnaissant une dette à ce dernier. Il atteste que l’acheteur peut faire valoir un droit auprès du vendeur pour obtenir un bien ou service de valeur équivalente ou un remboursement. Une facture d’avoir est nécessaire par exemple lors d’un retour de marchandises poste vente, lors d’une ristourne ou d’un rabais. Celle-ci peut également être établie dans le cadre d’une réduction commerciale prévue mais non effective ou d’une correction d’une donnée de facturation erronée.

Un bilan comptable fait l’état des lieux à un instant donné de l’ensemble des ressources de l’entreprise (l’actif) et de ses dettes (passif). Ces deux postes doivent être équilibrés.

Dans une entreprise, le fonds de roulement correspond à l’argent disponible pour faire face aux dépenses courantes liées à l’activité. Entre la facturation d’un produit et son paiement, le délai peut être long (60 jours maximum voire plus dans le cas où la LME n’est pas respectée). Dans l’attente, et afin de pouvoir poursuivre l’activité, l’entreprise a toujours besoin de trésorerie pour faire face aux échéances de paiement. Si votre entreprise connaît des difficultés ponctuelles ou régulières avec son FR, les services du groupe Finexkap répondent à ces besoins en permettant aux entreprises de toute taille de céder leurs factures en attente de paiement.

Le Besoin en Fonds de Roulement est le calcul du montant à prévoir pour le bon fonctionnement de l’entreprise au quotidien. Il correspond en effet aux ressources financières nécessaires pour financer le cycle d’exploitation d’une entreprise. Il est fondamental de le maîtriser afin d’assurer le bon développement de l’activité d’une entreprise, de surcroît lorsque l’activité est saisonnière ou connaît une forte croissance.

Entreprises / personnes morales qui cèdent un actif à un tiers (ex : facture). Dans le cas du groupe Finexkap, les cédants correspondent par exemple aux entreprises cédant leurs factures non échues afin d’anticiper et de garantir le paiement de leurs créances émises à l’égard de leurs clients.

Une entreprise souffrant d’un besoin de trésorerie ne pourra couvrir l’ensemble de ses besoins en fonds de roulement. Une cession de créances est un transfert de propriété des factures non échues en attente du paiement des clients. Elle donne droit au nouvel acquéreur de recevoir le(s) paiement(s) futur(s) effectués par le débiteur (le client du cédant) des factures cédées. En contrepartie, l’acquéreur de ces factures verse un prix de cession au cédant qui s’acquitte d’une commission due au titre du versement immédiat de ces liquidités. Dans le cas de la solution proposée par le groupe Finexkap, la cession de factures peut être ponctuelle ou récurrent sans aucune forme d’engagement. Autrement dit, elle permet aux entreprises de reprendre le pouvoir sur leur poste clients en cédant les factures correspondant au montant dont elles ont besoin, au moment où elles en ont besoin.

Le crédit inter-entreprises rassemble le solde des créances clients et des dettes fournisseurs d’une entreprise. En France, le montant total du crédit inter-entreprises représente chaque année plus de 600 milliards € d’échanges de flux monétaires (source : Observatoire des délais de paiement) soit plus que le montant total des facilités de crédit court-terme.

Une créance est un droit détenu par un prêteur, appelé créancier, d’exiger un paiement d’un débiteur pour une prestation de services ou la vente d’un bien. Une créance est usuellement matérialisée par une facture.

La dématérialisation de factures est l’action de passer au format numérique un document initialement au format papier. Depuis le 1er janvier 2012, la loi de Modernisation de l’Economie dispose que les services de l’Etat doivent être en mesure de recevoir des factures électroniques selon un calendrier s’étalant jusqu’en 2020.

La dette d’une entreprise, généralement de dette financière ou d’exploitation, représente l’argent mis à sa disposition par ses créanciers.

La d’échéance d’une facture correspond à la date maximum d’exigibilité du paiement d’une créance par son débiteur. Il existe des délais généraux s’appliquant à la majorité des biens et services ainsi que certains délais spécifiques stipulés par la loi et s’appliquant à certains biens ou secteurs.

Un encours de créances correspond à la somme des créances (factures) dues à un créancier par son débiteur.

L’escompte est une technique financière qui permet à une entreprise d’obtenir de la trésorerie / des fonds immédiats en échange d’effet(s) de commerce.

Entreprise de Taille Intermédiaire qui compte entre 250 et 4 999 salariés, affiche un chiffre d’affaires en dessous de 1,5 milliards d’euros ou un total de bilan de moins de 2 milliards d’euros.

Les établissements désignés sous le nom de « factor », « affactureur » ou « société d’affacturage » financent des créances qu’ils recouvrent au nom d’un cédant et prennent en charge les étapes de gestion des tâches administratives et d’assurance. En France, les sociétés d’affacturage sont souvent filiales de banques.

Il s’agit du transfert électronique de données de facturation. Pour être valable, la facture doit identifier l’émetteur et valider l’intégrité du contenu.

Accorder des ressources financières à court / moyen / long-terme à une personne morale qui le nécessite.

Terme combinant finance et technologie, la Fintech désigne les entreprises, fréquemment des start-ups, qui utilisent la technologie pour repenser les services financiers et bancaires.

Dans le cadre de l’affacturage ou de l’escompte, un FCT / FCC permet de globaliser dans une même structure financière et juridique les créances cédées par différentes entreprises en vue d’opérer la titrisation de celles-ci. Suite à cette opération, il est alors possible d’émettre des parts destinées à être soumises à des investisseurs qualifiés.

Dans une situation dans laquelle une entreprise présente un besoin de financement, le cédant représente le client en demande et le débiteur le fournisseur de ce dernier.

Société / personne morale qui doit payer une créance.

Les courtiers en affacturage ont pour rôle d’aider et de conseiller une entreprise pour choisir le factor le plus adéquat en fonction de sa situation financière, de ses besoins et de ses exigences.

Éléments durables du patrimoine d’une entreprise constitués d’actifs financiers qui sont sources de création. Il s’agit de ressources qui servent l’activité sur le long terme et permettent à l’entreprise des avantages économiques futurs. Les immobilisations ont une valeur économique positive qui se déprécie dans le temps. Il existe différentes catégories d’immobilisations telles que les immobilisations incorporelles, corporelles et financières.

Pour une entreprise, les liquidités désignent les sommes disponibles immédiatement et non soumises au risque de perte de capital. Elle correspond à la capacité d’une entreprise à respecter ses échéances financières dans le cadre de son activité courante, à générer de nouvelles sources de financement, et à conserver l’équilibre entre ressources et dépenses.

La modélisation ou analyse financière est une projection économique qui permet, en fonction de différents scénarios envisagés, d’obtenir une meilleure compréhension d’une entreprise ou d’un projet étudié afin de faciliter la prise de décision.

Les obligations sont des parts d’emprunts ou titres de créances émis par des entreprises ou des États. Les émetteurs s’engagent à verser des intérêts constants pendant la durée de l’emprunt et à rembourser la dette en totalité au terme de la vie du produit.

Les Organismes de Placements Collectifs en Valeurs Mobilières sont des fonds d’investissements qui permettent aux épargnants, par l’intermédiaire de professionnels du secteur, de placer leurs capitaux sur des marchés déterminés. Les Fonds Commun de Placement (FCP) au même titre que les Sociétés d'Investissement à Capital Variable (SICAV) relèvent de ces fonds d’investissement.

Dans un bilan comptable, le passif correspond aux ressources de l’entreprise. Parmi celles-ci figurent les capitaux propres apportés par les actionnaires de l’entreprise et les dettes d’exploitation bancaires ou financières qui vont être une ressource pour l’actif. Il s’agit donc des dettes auxquelles devra faire face une entreprise.

Une plate-forme de financement est une solutions technologique de services basée sur des logiciels, réseaux et serveurs informatiques afin d’accorder et établir des financements pour des entreprises.

Le placement de trésorerie correspond à l’excédent de trésorerie d’une entreprise pouvant être en partie placé et ainsi générer des revenus complémentaires pour celle-ci. Il peut être investi de différentes manières : compte épargne, dépôt à terme, certificat de dépôt.

Sont considérées comme Petites et Moyennes Entreprises les sociétés de moins de 250 personnes, présentant un chiffre d’affaires annuel inférieur à 50 millions d’euros ou un total de bilan en dessous de 43 millions d’euros.

Le poste clients regroupe l’ensemble des factures émises par une entreprise sur ses clients et représente donc l’état de l’encours des créances d’une entreprise. La gestion du poste client correspond à l’émission, l’encaissement ou le recouvrement des factures et peut être déléguée à une société d’affacturage.

Le recouvrement de créances représente l’activité qui consiste à récupérer le paiement de créances auprès de débiteurs. En ce qui concerne le groupe Finexkap, ce service peut être proposé par Finexkap AM, filiale de Finexkap enregistrée en qualité de recouvreur près le Tribunal de Grande Instance de Paris, dans le cadre d’une cession de créances.

La retenue de garantie est une quote-part du montant nominal d’une créance cédée destinée à assurer en partie le risque de non-paiement par son débiteur suite à l’acquisition de la facture correspondante. Le montant de la retenue de garantie constituée à l’occasion de chaque cession de créance(s) figure dans la proposition d’achat adressée par Finexkap AM au titre du véhicule géré ainsi que dans le récapitulatif mis à disposition de l’utilisateur.
Ci-dessous les modalités de constitution et de restitution de la retenue de garantie :
1/ à la date de versement du prix de cession d’une créance cédée, Finexkap AM constitue une retenue de garantie exprimée en pourcentage du montant nominal de la créance cédée. Ce pourcentage est basé sur un taux de référence indicatif de 10% mais est susceptible d’évoluer en fonction de l’évolution du risque. Le montant qui est donc versé à l’entreprise immédiatement au titre de chaque créance cédée est égal au prix de cession minoré de (i) la retenue de garantie ainsi que (ii) de la commission due au titre de la cession.
2/ une fois le règlement effectué par le débiteur sans procédure particulière de recouvrement, la restitution de la retenue de garantie est effectuée immédiatement par virement sur le compte bancaire de l’entreprise.
En revanche, dans le cas où le débiteur indique son refus de payer pour quelque raison que ce soit ou qu’une procédure de recouvrement spécifique soit engagée afin de faire valoir les droits attachés à la créance (notamment le recours au sous-recouvreur Euler Hermes France), la retenue de garantie est conservée ou partiellement restituée après avoir prélevé le montant permettant de rembourser tout ou partie des frais engagés.

Le risque d'insolvabilité d’une entreprise correspond au risque que celle-ci ne puisse faire face à ses engagements en cas de liquidation, c’est-à-dire d’arrêt de l’exploitation et de la mise en vente des actifs.

Le risque de fraude d’une entreprise correspond au risque d’impayé résultant de comportement frauduleux tels que le détournement d’actifs ou l’émission de fausses factures.

La trésorerie d’une entreprise correspond à la différence entre les sommes disponibles, ou l’argent placé, et l’endettement bancaire à court-terme. Indispensable, cette somme permet de couvrir les risques d’exploitation, d’apporter une sécurité aux paiements et de préserver l’entreprise de toute évolution non anticipée.

Les TPE (Très Petites Entreprises) désignent les entreprises de moins de 10 salariés et dont le chiffre d’affaires annuel est inférieur à 2 millions d’euros.

Un véhicule de refinancement est une structure financière et juridique permettant de faciliter l’accès à des titres proposés à des investisseurs qualifiés.

Les informations fournies dans ce site sont de nature publicitaire, à l'exclusion de toute proposition contractuelle ou pré-contractuelle. En aucun cas ce site ne pourrait être constitutif de démarchage bancaire et financier au sens du Code monétaire et financier. Toute communication de support contractuel ou précontractuel ne pourra être effectuée qu'à la demande de son destinataire.
Ce site est uniquement destiné à la promotion du service d’acquisition de créances proposé par Finexkap AM. Il ne constitue aucunement et ne saurait être considéré comme constituant une offre d’investissement, ni une communication à caractère promotionnel, ou comme destiné à solliciter l’intérêt du public en vue de la souscription de parts des fonds, en France et hors de France.
La souscription des produits d’investissement est réservée aux investisseurs professionnels au sens de l’article L. 411-2 du Code Monétaire et Financier.
Finexkap AM est une société de gestion de portefeuille agréée par l’Autorité des Marchés Financiers sous le numéro GP-14000044 (Consulter le site de l’AMF)