Adoptez les bons réflexes concernant votre gestion de trésorerie !
19 février 2018

Gestion de trésorerie et affacturage des TPE/PME : Adoptez les bons réflexes !

Anticiper sa trésorerie
Etablir un prévisionnel de trésorerie.
Calculer son Besoin en Fonds de Roulement et les décalages éventuels de trésorerie.

1
Subir sa trésorerie
Attendre d’avoir une trésorerie négative pour faire un appel à un financement.
Sous-estimer ses besoins en trésorerie en période de croissance.

Diversifier les solutions de financement
Soliciter fréquemment son expert-comptable pour optimiser son BFR.
Effectuer une veille annuelle et mettre en concurrence les offres du marché.

2
Travailler exclusivement avec son banquier historique
Ne pas challenger son banquier.
Omettre les financements alternatifs non bancaires.

Connaître ses clients et fournisseurs
Mettre en place des alertes sur les informations financières et économiques de ses clients et fournisseurs.
Suivre l’évolution du DSO (Days Sales Outstanding ou Délai de paiement clients) afin d’évaluer son risque client et l’efficacité de son recouvrement.

3
Tomber dans une dépendance économique
Signer des contrats sans établir de sondage client ou fournisseur (délais moyens, états financiers, agrément assurance crédit etc.).
Négliger l’impact d’une concentration sectorielle du portefeuille clients ou fournisseurs.

Comparer les différentes offres de factoring
Comparer les commissions mais aussi les frais annexes liés au nombre de débiteurs, aux pénalités de retard ou même aux frais mensuels Internet.
Choisir l’offre en fonction de son besoin : financement ponctuel ou récurrent, part du poste clients à financer, besoin de recouvrement.

4
Se limiter aux offres bancaires traditionnelles
Les solutions d’affacturage traditionnelles ont été conçues pour les grands comptes : elles ne sont pas toujours adaptées aux problématiques des TPE & PME.
Se restreindre à comparer les taux de commission de cession, sans prendre en compte l’engagement, la lenteur du service ou la caution personnelle.

Choisir les débiteurs à céder
Choisir des débiteurs en bonne santé financière et présentant peu de retards de paiement impacte positivement la décision d’octroi d’un financement de créances.

5
Céder les clients difficiles uniquement
Priviligier la cession de factures de clients présentant des retards de paiement peut compliquer l’analyse de votre demande et provoquera des pénalités de retards.

Communiquer avec transparence sur ses états financiers
Transmettre rapidement l’ensemble des pièces justificatives légales demandées sur votre entreprise accélèrera l’analyse pour une décision juste et rapide.

6

Omettre des données sur son entreprise
Manquer de transparence peut augmenter la commission de l’offre de cession et ralentie significativement le temps de réponse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les informations fournies dans ce site sont de nature publicitaire, à l'exclusion de toute proposition contractuelle ou pré-contractuelle. En aucun cas ce site ne pourrait être constitutif de démarchage bancaire et financier au sens du Code monétaire et financier. Toute communication de support contractuel ou précontractuel ne pourra être effectuée qu'à la demande de son destinataire.
Ce site est uniquement destiné à la promotion du service d’acquisition de créances proposé par Finexkap AM. Il ne constitue aucunement et ne saurait être considéré comme constituant une offre d’investissement, ni une communication à caractère promotionnel, ou comme destiné à solliciter l’intérêt du public en vue de la souscription de parts des fonds, en France et hors de France.
La souscription des produits d’investissement est réservée aux investisseurs professionnels au sens de l’article L. 411-2 du Code Monétaire et Financier.
Finexkap AM est une société de gestion de portefeuille agréée par l’Autorité des Marchés Financiers sous le numéro GP-14000044 (Consulter le site de l’AMF)