Quel marché pour le prêt participatif en 2018 ?
19 octobre 2018

Quel futur pour le marché du prêt participatif ?

L’état du marché du prêt participatif et son attrait pour les PME françaises

Avec la cessation d’activité d’Unilend cette semaine, beaucoup se demandent quel sera l’avenir pour le prêt participatif et, au sens large, pour les plateformes de prêt. Le pessimisme semble gagner du terrain et certains pointent même du doigt l’impossibilité pour le secteur de décoller tant que les taux d’intérêt demeureront à un niveau plancher. Quelques éléments, sinon de réponse, tout du moins d’appréciation.

En dépit de cette annonce brutale, le premier semestre 2018 s’est terminé sur une note relativement positive pour le secteur du crowdfunding dans sa globalité, et pour le prêt participatif en particulier.

En effet, selon le baromètre KPMG du crowdfunding en France pour le premier semestre 2018, les financements participatifs collectés en France depuis les plateformes de prêt en ligne ont affiché une croissance en volume de 59% par rapport au premier semestre 2017.

Rappelons qu’à ses débuts en France, le marché du financement participatif (avec ses trois formes : don, investissement et prêt participatif) était considéré comme peu mature et en cours de construction. Pourtant, chaque année, les volumes collectés sont de plus en plus importants : 152 M€ en 2014, 300 M€ en 2015, 629 M€ en 2016, 960 M€ en 2017 et ce n’est pas fini !

Les performances du premier semestre 2018 confirment la tendance grâce à la croissance du prêt participatif.

Les 13 principales plateformes françaises de crowdlending ont collecté 70,4 M€ pour financer 346 dossiers, soit une augmentation de 18% par rapport à 2017. Et même si le nombre de projets est en légère baisse (350 projets en 2017), les montants collectés sont nettement plus importants. Au-delà donc de la question tout à fait légitime de la viabilité du secteur, il convient donc d’apprécier l’intégralité des signaux et des chiffres.

Le prêt participatif, une solution de financement présentant de nombreux avantages pour les PME

Dans ces conditions, quelles pourraient être les raisons pour une PME d’avoir recours au prêt participatif comme solution de financement présente de multiples avantages :

  • Le processus est plus souple : le prêt participatif permet aux PME françaises de bénéficier d’une offre alternative utilisant des critères et exigences différents de ceux demandés traditionnellement par les établissements bancaires. Il y a quasiment autant d’offres disponibles que de typologies de besoins. 
  • L’entrepreneur garde le contrôle de ses actifs : les plateformes de prêt en ligne ne demandent généralement aucune garantie ou mise en place de sûretés diverses. L’entrepreneur garde ainsi le contrôle complet sur les actifs de son entreprise ainsi que son patrimoine personnel. Il conserve également le plein pouvoir décisionnel sur son projet.
  • La PME bénéficie d’une action de notoriété gratuite : dans le cadre de campagnes de crowdfunding, plateforme et prêteurs de fonds deviennent les portes paroles du projet et participent à le faire connaître auprès des particuliers et du grand public.

Toutefois, le principe du financement participatif repose sur le besoin de financer un projet (acquisition d’un fonds de commerce, construction d’une usine, etc.), de sorte que le financement de l’exploitation quotidienne devra continuer de passer par les canaux bancaires traditionnels ou les acteurs du financement alternatif qui ont choisi de s’affranchir du modèle de financement participatif, notamment les sociétés de gestion de portefeuille.

Finexkap, l’acteur digital pour la trésorerie des TPE – PME

Difficile donc de tirer les premières conclusions d’un événement qui pourrait être l’écho d’une future vague de consolidation dans l’industrie. L’innovation en Fintech n’est pas plus simple que dans d’autres secteurs que la technologie vient perturber. Il serait même plus difficile en raison du poids prépondérant du secteur bancaire dans l’économie et de la multiplicité des sujets à traiter pour de petites structures. Force est de constater que l’Europe continentale n’est pas le Royaume-Uni en matière d’innovation financière. Et pourtant, ces plateformes ont toutes leur place dans l’économie : elles font bouger les lignes, elles apportent une alternative bienvenue, elles promeuvent la transparence. Il convient d’accepter les échecs à condition de savoir en tirer les exemples. Gageons qu’il s’agit pour l’industrie d’un premier test d’importance qui permettra de prouver sa résilience, sa maturité.

Le Groupe Finexkap, à travers sa société de R&D et sa filiale société de gestion, est un exemple d’acteur du financement alternatif moderne en France qui permet de financer le quotidien des entreprises en quelques minutes, sans forcément s’attacher à leurs projets. En seulement trois ans, avec plus de 215 M€ de trésorerie accordée à plus de 1200 clients, elle est devenue la première plateforme européenne de financement de trésorerie pour PME – TPE disposant d’une approche 100% technologique.

Sources : 

Baromètre du crowdlending en France – S1 2018 – KPMG

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les informations fournies dans ce site sont de nature publicitaire, à l'exclusion de toute proposition contractuelle ou pré-contractuelle. En aucun cas ce site ne pourrait être constitutif de démarchage bancaire et financier au sens du Code monétaire et financier. Toute communication de support contractuel ou précontractuel ne pourra être effectuée qu'à la demande de son destinataire.
Ce site est uniquement destiné à la promotion du service d’acquisition de créances proposé par Finexkap AM. Il ne constitue aucunement et ne saurait être considéré comme constituant une offre d’investissement, ni une communication à caractère promotionnel, ou comme destiné à solliciter l’intérêt du public en vue de la souscription de parts des fonds, en France et hors de France.
La souscription des produits d’investissement est réservée aux investisseurs professionnels au sens de l’article L. 411-2 du Code Monétaire et Financier.
Finexkap AM est une société de gestion de portefeuille agréée par l’Autorité des Marchés Financiers sous le numéro GP-14000044 (Consulter le site de l’AMF)