Retourner au blog

27 mars 2019

Facture impayée : 3 méthodes efficaces pour relancer vos clients

Votre trésorerie souffre à cause de créances impayées ? Votre PME est victime d'un incident de paiement ou d'un retard de paiement de la part d’un client ? Diverses méthodes efficaces existent pour procéder à la relance de vos clients dans le cas de factures impayées.

Finexkap, acteur du financement de la trésorerie au profit des TPE – PME, vous présente 3 méthodes efficaces à mettre en œuvre pour relancer vos clients et procéder au recouvrement de vos créances à l’amiable.

La Relance Téléphonique

La relance téléphonique est un moyen de recouvrement de créances efficace parce qu’il privilégie le contact direct. Toutefois, il faut procéder soigneusement à la préparation de votre appel téléphonique pour gagner du temps :

  1. Notez toutes les informations de la créance que le client peut vous demander tels que le montant, la date et le numéro de la facture.
  2. Restez courtois, professionnel et ne perdez pas patience !
  3. Être bref mais précis : demandez comment vous allez être payé (par virement, CB, chèque, etc.), et quand.

Sachez qu’une facture impayée peut avoir plusieurs raisons. Entre autres, il peut s’agir d’un simple oubli de la part du client ou d’une difficulté financière. Il faut dans ce dernier cas privilégier un moyen de paiement à l’aide d’un échéancier. Il  est préférable de se faire payer en plusieurs fois et être sûr de pouvoir récupérer le montant dû plutôt que de devoir attendre des mois selon le montant en instance de règlement.

La Lettre de Relance

Dans le cas où la relance téléphonique n’a pas abouti, optez pour la lettre de relance simple ! Le contenu de la lettre de relance simple doit être court et bref.Il faut préciser au client le retard de paiement avec tous les renseignements nécessaires :le montant de la facture impayée, la date de facturation et la date d’échéance.

L’avantage de recourir à lettre de relance est d’avoir une preuve écrite qui atteste de votre démarche contrairement à la relance téléphonique.

Si le client n’a toujours pas payé après l’envoi de la première lettre de relance, il est possible d’envoyer une deuxième lettre de relance. Il s’agit d’une lettre d’avertissement où il faut stipuler que, malgré les précédentes réclamations, le client n’a toujours pas procédé au règlement de la facture impayée. Le client peut être confronté à un mandataire du recouvrement(avocat, huissier de justice ou organisme spécialisé dans le recouvrement)

La lettre d’avertissement permet d’exercer une certaine pression vis-à-vis de votre client afin de l’inciter à agir rapidement afin de régler la facture impayée.

La Mise en Demeure

Si après l’envoi des lettres de relance, le client n’a toujours pas payé, la lettre de mise en demeure s’impose ! La mise en demeure représente la dernière étape pour un recouvrement à l’amiablede la facture impayée.

Voici les mentions légales obligatoires à faire apparaître dans votre lettre de mise en demeure :

  1. Faire apparaitre dans le corps du texte « mise en demeure »
  2. Réclamer une date définitive de paiement à la réception du courrier
  3. Mentionner l’adresse du destinataire et de l’expéditeur
  4. Rédiger un récapitulatif de la lettre de relance
  5. Indiquer la date du courrier
  6. Apposer votre signature
  7. Préciser qu’un tribunal sera saisi en cas de non-retour de la part du client

Si, malgré toutes vos relances, votre client ne paie pas, il faut passer par un cabinet de recouvrement

N’hésitez pas à consulter notre article sur les délais de paiement à connaître pour les TPE – PME , afin de mieux maitriser les délais de paiements et d’éviter les impayés qui peuvent bloquer votre activité.