Retourner au blog

10 janvier 2018

Explosion des délais de paiement pour les TPE/PME au 3ème trimestre 2017

Lors de la présentation du Baromètre Cabinet ARC/Ifop, Bruno Le Maire a appelé à abaisser le délai légal de paiement à 30 jours fixe et ferme. En effet, alors même que les chefs d’entreprise sont confiants et optimistes quant à la croissance de l’économie française, les retards de paiement explosent pour les TPE/PME en 2017, atteignant 14,5 jours contre 11,8 jours l'an dernier . Ces retards records sont pourtant pris en compte par les gouvernements.


Dès mars 2014 avec la loi Hamon, puis en août 2015 avec la loi Macron, et enfin la loi Sapin 2 en décembre 2016, le gouvernement met en place des mesures pour réduire à tout prix les délais de paiement entre entreprises.
Couplé à la diminution légale des délais, le “Name & Shame” fait également son chemin. Cette pratique qui punit par des publications légales dans des journaux  les mauvais payeurs  a effectivement un impact positif dans nos pays voisins tel que l’Allemagne. Malgré la mise en place de ces réglementations de plus en plus strictes , ces mesures ne sont pas suffisantes comment le montrent les derniers chiffres de 2017.

Plus étonnant, seulement 25% des dirigeants estiment aujourd’hui que les délais de paiement sont un frein au développement. Pourtant  1 défaillance sur 3 est causée par les retards de paiement selon les Assises sur les retards de paiement qui se tenaient le 13 novembre 2017 dernier.

Denis le Bossé, président du cabinet ARC, estime quant à lui que c’est toute une éducation managériale qui doit changer : ne plus jouer sur les retards des délais de paiement comme un outil positif, mais bien au contraire.
L’utilisation d'outils tels que l’affacturage peut ainsi être une réponse à ces problématiques de délais de paiement et de trésorerie. Qui plus est, la fin d’année approche à grand pas accompagnée des bilans comptables, une bonne raison pour embellir vos comptes en cédant des factures.

Découvrez nos articles sur les prêts participatifs et l'affacturage 2.0 !