Retourner au blog

google page

1 December 2020

TPE-PME : comment développer son référencement naturel et payant ?

L’univers digital dans lequel évoluent les TPE - PME et les indépendants impose le référencement aux entreprises comme outil essentiel afin de développer le trafic de leur site web. Quelle que soit la taille d’une entreprise, la communication digitale est la clé du marketing moderne. 

À l’ère du digital, il est impératif que votre entreprise figure dans les pages du moteur d’indexation de Google afin d’attirer les prospects, s’imposer sur votre marché et bénéficier d’une meilleure visibilité.

Qu’est-ce que le référencement ?

Le référencement correspond à l’action d'attirer l'attention “digitale”, dans le cas présent son site web. Il s’agit donc d’un ensemble de techniques mises en place pour améliorer le positionnement d’un site web dans les résultats obtenus à la suite d'une requête sur un moteur de recherche.

On distingue deux types de référencement : le référencement naturel / organique (dit SEO : Search Engine Optimization) et le référencement payant (dit SEA : Search Engine Advertising).

Pourquoi le référencement est-il si important ?

Une TPE - PME et / ou un indépendant ne possède généralement pas de budget pour effectuer une campagne de communication. Être bien référencé de nos jours, c’est pouvoir se rendre visible et être trouvé facilement par les internautes à partir de mots-clés sur un moteur de recherche. Dans le cas contraire, quel serait l’intérêt d’avoir un site web sans visibilité ? 

Vos stratégies marketing ne peuvent pas être définies sans référencement !

1) Le référencement naturel (SEO)

Le référencement naturel (SEO) consiste à faire remonter votre site suite à une recherche sur internet. Le SEO est une technique gratuite mais nécessite un certain investissement personnel sur le long terme afin de générer de nombreuses visites. 

Votre position suite à une recherche Google faite à partir de mots-clés dépendra de la qualité de votre référencement et de celle de vos concurrents. Ainsi, les mots-clés utilisés peuvent être courts et simples ou, au contraire, être composés d’une bribe de phrase appelée “recherche de longue traîne”. Il est plus facile de se positionner sur une recherche de longue traîne car elle sera logiquement plus précise et moins de concurrents chercheront à se positionner dessus. 

Il est également important de proposer du contenu cohérent et de qualité à ses utilisateurs. Plusieurs critères rentrent en compte : temps de chargement des pages, présence de photos / vidéos, de textes, balises alternatives, H1, H2…

 

Qu’est ce qu’une balise alternative ? Une balise alt correspond au texte alternatif d’une image.  Dans le langage HTML, une balise alt permet de donner une description précise à l’image/ au visuel si ce dernier n’apparaît pas.

Et les balises H1, H2, H3...? Dans le langage HTML, on compte 6 différents types de balises “headings” allant de H1 à H6. Ces balises servent à structurer le contenu éditorial.

De plus, le contenu doit être pertinent, informatif et ludique pour votre audience afin de susciter l'intérêt des internautes.

Comment améliorer son référencement naturel ?

Le référencement naturel est gratuit mais il se construit dans le temps. Il existe un certain nombre de méthodes pour développer son SEO :

A/ Publiez du contenu pertinent

Avant toute chose, il est primordial de déterminer sa cible et de créer le contenu adéquat pour votre audience en fonction de leurs attentes et préoccupations. Si vous arrivez à déterminer les sujets qui intéressent votre audience et à y répondre sur votre blog, vous pourrez susciter l'intérêt du public et générer de plus en plus de trafic sur votre site.

NB : il est important que le contenu que vous publiez soit unique. Il est fortement déconseillé d’utiliser un texte dupliqué ou autrement dit, du “duplicate content” consistant à “copier-coller” une partie d’un texte provenant d’un autre site. Si Google s’en rend compte, le moteur de recherche verra cette pratique comme négative et vous risquez d’être déclassé dans les recherches.

B/ Optimisez et sécurisez votre site internet 

Votre site web doit inspirer la confiance de votre audience. C’est pourquoi il est essentiel que votre site soit sécurisé avec “HTTPS” et le symbole cadenas dans la barre de recherche. 

De plus, utilisez un URL intelligible afin d’optimiser la confiance de vos interlocuteurs. Comment rendre l’URL intelligible ? Il est très facile pour vous de personnaliser votre URL de votre page. Mettez-y des mots-clés qui définissent ce que la page concernée contient.

C/ Ayez un site “responsive” 

Aussi bien pour votre référencement naturel que payant, il est important que votre site soit “multicanal”, c’est-à-dire utilisable sur tous les appareils électroniques : ordinateur, tablette, téléphone portable. Dans le cas où un “mobinaute” soit sur son téléphone, tombe sur le lien de votre site et veuille cliquer dessus, un site ‘responsive’ a un design adapté qui lui permet une utilisation pratique et optimise l’expérience client. De plus, Google favorise les sites dits “mobile friendly” ou “responsive”.

D/ Renseignez les balises TITLE et les meta-descriptions 

Qu’est-ce qu’une balise TITLE ? Une balise TITLE représente le titre d’une page de votre site à la suite d’une recherche. Cette balise TITLE est primordiale pour votre référencement et il faut le renseigner de manière précise avec des mots-clés, de sorte à ce que l’audience comprenne clairement ce qui va apparaître sur la page.

Et la meta-description ? Elle représente la petite description apparaissant sous la balise TITLE. Insérez-y des mots-clés qui permettront à l’audience de comprendre le sujet de votre page. Si la meta-description est bien renseignée, alors elle incitera l’audience à cliquer.

NB : il est également important de hiérarchiser les balises titres : H1, H2, H3...

E/ Avoir des backlinks de qualité

Les backlinks correspondent à des liens externes qui redirigent / pointent vers votre site internet.Imaginons qu’un site qui travaille dans un domaine corrélé au vôtre ou similaire au vôtre pointe votre site web, alors Google verra ceci comme un bon signal et vous permettra d’augmenter dans les classements. 

F/ Que faut-il éviter ?

Pas de texte caché ! Il arrive que, afin d’augmenter leur classement suite à une recherche, certaines entreprises cachent des textes (un texte blanc sur fond blanc) pour y mettre des mots-clés. Si Google s’en rend compte, vous serez automatiquement pénalisé… Il faut donc éviter également de trop répéter vos mots-clés dans un texte (abus de mots-clés). Soyez subtil !

1 page = 1 sujet. Si plusieurs sujets apparaissent sur une de vos pages, Google ne va pas comprendre sur quel sujet vous vous positionnez et cela ne favorisera pas votre classement.

2) Le référencement payant (SEA)

Le référencement payant, ou SEA, est une autre méthode de référencement qui consiste à positionner votre site web grâce à des annonces payantes qui apparaîtront suite à une recherche. Contrairement aux techniques de SEO qui sont gratuites, le SEA nécessite un certain investissement mais est potentiellement très rentable. Ce référencement  se passe sous forme de ventes aux enchères de mots-clés. Vous pouvez faire du SEA sur plusieurs plateformes différentes (Bing, Yahoo) bien que Google soit la plus fréquemment utilisée.

Comment améliorer son référencement payant ?

Bien que ce soit une solution payante au coût par clic, la concurrence est rude car nombreuses sont les entreprises qui sont prêtes à payer pour améliorer leur référencement. De plus, Google Ads propose des systèmes d’aide et de mises aux enchères automatiques (Google Ads définit les enchères en fonction de vos performances). 

A/ Définir les mots-clés 

Avant toute chose, il est important de bien définir ses mots-clés. Pour vous aider, il existe certains logiciels qui analysent le volume de recherche d’un terme (Ubersuggest, Google Keyword Planner...) et qui permettent également d’estimer l’enchère d’un mot-clé. Plus un terme est concurrentiel, plus l'enchère sera élevée, il est donc parfois plus rentable de choisir un terme dont le volume de recherche est plus faible.

Pour rendre votre site web pertinent, choisissez donc les mots-clés dits de “longue traîne”, ces derniers vous permettront de toucher un certain type de client plus précis.

NB : évitez les mots-clés trop génériques, trop vastes, les synonymes de vos mots-clés ou encore leurs variantes au pluriel.

B/ Comment optimiser vos annonces ?

Il est important de rappeler que votre position dans le classement suite à une recherche ne sera pas définie que par le CPC (coût par clic). Le CPC correspond au coût que vous payez à chaque fois qu’un internaute clique sur votre annonce. De plus, le classement se base également sur la pertinence et la qualité de votre site selon Google.

Avant de démarrer une campagne SEA, il est essentiel d’avoir défini au préalable une stratégie marketing ainsi que votre objectif de chiffre d’affaires pour être sur d’avoir un bon ROI. Le ROI correspond au retour sur investissement, soit le bénéfice réalisé par vos annonces par rapport au prix qu’elles vous ont coûté. Il est également primordial de définir son audience, ses comportements et ses motivations.

La rédaction de votre annonce est une étape cruciale. Elle est composée du titre de l’annonce, de l’URL et de la description. Comme expliqué plus haut pour la stratégie de SEO, pensez à inclure des mots-clés dans le titre et n’hésitez pas à employer des verbes d’action. Soyez précis et clair afin de donner envie à votre interlocuteur de cliquer.

Définissez ensuite les critères de votre campagne : la zone géographique, le ciblage par appareil, la langue ou encore la stratégie d'enchères car il y en a plusieurs (CPC, CPA, ROAS…). Enfin, planifiez vos campagnes en fonction du comportement de votre audience : dates, plages horaires...

C/ Utilisez des extensions 

Qu’est-ce qu’une extension ? Les extensions correspondent à des informations complémentaires que vous pouvez ajouter à vos annonces.

Pour quoi faire ? Ajouter des extensions vous permet de gagner en visibilité, de permettre à vos interlocuteurs d’en savoir plus sur votre entreprise et de les inciter à vous contacter ou à cliquer sur votre site.

Quelles sont les extensions possibles ? Il existe 6 types d'extensions différentes : 

- les extensions de lieu permettant à l’audience de connaître vos coordonnés ainsi que votre adresse ; 

- les extensions de contact direct dans lesquelles votre numéro de téléphone apparaît afin de faciliter le contact, par téléphone ou par SMS, ainsi que la prise de rendez-vous ;

- les extensions d’accroche ajoutant un descriptif sous l’annonce ; 

- les extensions de prix afin de connaître vos offres et vos tarifs ;

- les extensions de site mettant en valeur certains de vos produits ;  

- les extensions d’application promouvant l’application mobile de votre entreprise (si vous en avez une).

D/ Surveillez vos performances 

Suivre l’évolution et les résultats de votre campagne est un élément essentiel afin d’améliorer et / ou modifier vos stratégies de référencement. Évaluez la rentabilité de votre campagne, son taux de conversion, réajustez le ciblage si besoin et calculez le ratio entre le chiffre d'affaires et l’investissement initial.

Pourquoi combiner le SEO et le SEA ?

L’un ne va pas sans l’autre ! En effet,  le SEO offre des résultats sur le long terme alors que le SEA offre des résultats immédiats. Combiner les deux méthodes vous permettra d’optimiser votre stratégie marketing et d’observer plus facilement vos performances.

Avec le SEO, Google prend en compte la pertinence ainsi que la qualité du contenu de votre site. Quant au SEA, cette méthode reste un bon complément d’acquisition de trafic. Bien qu’il y ait des divergences, ces deux méthodes de référencement se complètent et permettent d’accroître votre notoriété ainsi que la confiance que vous accorde votre audience.

Découvrez le guide des réseaux sociaux pour les TPE - PME

en_GBEN
fr_FRFR en_GBEN