Retourner au blog

Missions freelance Finexkap

23 janvier 2020

Comment trouver des missions en tant que freelance ?

“Pas simple de trouver des clients quand on est freelance”. C’est une phrase qu’on entend souvent. La vie d’un freelance n’est pas simple dans le sens où la recherche de clients est un défi permanent, spécialement au début de son activité. Aujourd’hui, nous avons donc voulu vous donner trois conseils pour trouver des missions freelances facilement.

Son réseau personnel

Ce devrait être votre premier réflexe : faites marcher votre réseau ! Beaucoup de freelances n’osent pas déranger et solliciter leur réseau avec leur nouvelle aventure en raison de la peur de décevoir ou, tout simplement, de trop attirer l’attention.

Pourtant, la plupart des gens sont bienveillants avec les personnes qui osent se lancer dans l’entrepreneuriat. Lancez-vous et annoncez officiellement vos débuts sur vos réseaux sociaux. Que ce soit sur Twitter, Facebook ou LinkedIn, les réseaux les plus efficaces, ne craignez pas de faire savoir que vous êtes disponible pour des missions freelances. Donnez des détails sur votre savoir-faire et indiquez vos disponibilités : à distance ou sur place, à mi-temps ou temps plein etc...

Certains freelances affirment également “qu’ils n’ont pas de réseau”. Ce n’est pas parce que vous n’avez pas des milliers de relations sur LinkedIn que vous n’avez pas de réseau. Même si votre réseau de niveau 1 (le premier cercle) est restreint et que vous n’y trouverez probablement pas de potentiels clients, vous pouvez l’utiliser.

Chaque personne de votre réseau peut vous mettre en contact avec son propre réseau. Si vous avez 100 contacts ayant chacun 100 contacts, cela représente en tout plus de 1 000 contacts. Mieux encore si l’on pousse jusqu’aux relations de niveau 3, si l’on part sur les mêmes chiffres (100 contacts), cela représente plus de 100 000 personnes. Sur les réseaux sociaux et via le bouche à oreille, tout va très vite et vos relations de niveaux 2 et 3 peuvent rapidement entendre parler de vous.

Démarcher les entreprises de sa région

C’est la hantise de beaucoup de personnes n’osant pas se lancer en tant qu’indépendant : démarcher. Prospecter fait peur car il faut savoir se vendre et déranger les gens sans bénéficier d’expérience ou de formation en la matière. Et pourtant, quand le carnet de missions est vide, la priorité doit être d’aller chercher de nouveaux clients.

Il vous faudra apprendre la vente mais, rassurez-vous, ce n’est pas très compliqué d’oser se présenter à des inconnus. Surtout, n’ayez pas peur de déranger car les professionnels ont l’habitude d’être démarchés. Même vous, en tant que freelance, vous avez dû être démarché à de nombreuses reprises.

C’est une situation habituelle et, même si nous rejetons 90% des propositions, on ne déteste pas pour autant l’entreprise qui est venue vers nous pour nous proposer ses services. Il n’est pas rare de rendre service à un prospect qui recherchait nos compétences ! 

Le plus simple sera de trouver votre type de client idéal. Par exemple, si vous êtes Community Manager ou développeur de site internet, il est possible que vous ayez déjà réalisé une mission pour un client présent dans un secteur d’activité précis.

Si vous avez créé le site internet d’un restaurant et que vous êtes fier de ce que vous avez fait, démarchez d’autres restaurants en leur montrant votre travail.

Il suffit alors simplement d’organiser sa démarche commerciale : trouvez les coordonnées des restaurants grâce à Google My Business / Google Maps puis préparez la liste d’établissements dans un simple tableau Excel par exemple. Si vous obtenez une adresse email, n’hésitez pas à écrire car cela sera parfois considéré comme moins frontal.

Vous serez néanmoins forcé d’utiliser le téléphone à plusieurs reprises. Voyez cela comme un exercice qui vous fera sortir de votre zone de confort ! Puisque vous avez déjà réalisé un site pour ce type de client, ils ne vous verront pas comme un “méchant démarcheur” donc foncez !

Les plateformes freelance

C’est la solution la plus facile à mettre en place : les plateformes freelances. Ces plateformes mettent en relation les clients / porteurs de projets avec des indépendants. Il suffit de s’inscrire et de renseigner son profil : coordonnées, spécialités, compétences, document légaux...

Par la suite, vous pourrez répondre à des appels d’offres ou recevoir des missions de potentiels clients ayant consulté votre profil (comme sur un annuaire). Parfois, la plateforme vous contactera pour vous proposer directement des missions par email.

Il existe plusieurs types de plateformes. Si chacune a son fonctionnement, toutes ou presque se rémunèrent à la commission, c’est-à-dire qu’elles récupèrent un pourcentage sur le montant de la mission apportée, comme un apporteur d’affaires.

Aujourd’hui, il existe de très nombreuses plateformes pour les freelances et il s’en crée de nouvelles chaque mois. Inutile de passer ses journées à s’inscrire sur des dizaines de plateforme alors que 2 ou 3 suffisent. Mieux vaut opter pour des plateformes qui existent depuis un certain moment afin de s’assurer de recevoir un bon flux de missions qualifiées

Vous devez également privilégier les plateformes spécialisées. Les client n’aiment pas les sites “généralistes” quand ils recherchent un expert. Fréquemment, les profils sont noyés dans la masse et ce n’est pas très pratique pour eux. Heureusement beaucoup de plateformes freelances l’ont compris. Voici quelques plateformes selon les expertises :

1) pour des missions informatique / digital / chef de projet : FreelanceRepublik

2) pour des missions en design / graphisme : Graphiste.com

3) pour la rédaction : TextBroker

Il en existe quasiment une pour chaque métier et une simple recherche sur Google vous aidera à trouver la plateforme qu’il vous faut.

Voilà, vous avez à présent 3 solutions pour trouver des missions freelances. Le mieux est de ne pas être dépendant d’une seule source de mission et de ne pas “mettre tous ses oeufs dans le même panier”. Alors utilisez ces trois solutions afin de limiter les périodes de creux.

 

A découvrir également : 5 méthodes de facturation pour freelance

fr_FRFrançais
en_GBEnglish (UK) fr_FRFrançais